W2C-histoire

Fonder une compagnie de courtage en douane : l’histoire de W2C

Steve, comment as-tu fondé W2C?

J’ai fondé W2C en 2005. L’idée originale derrière cela, considérant mon historique familial (mon père a travaillé comme courtier en douane toute sa vie), était de créer une boîte qui était spécialisée en courtage en douane : courtage en douane, consultation en douane, un peu de formation en douane, mais pas de transport. De façon naturelle, mes premiers partenaires ont été des transitaires ou des compagnies de transport qui nous ont soit recommandé des clients ou qui revendaient nos services à travers leurs services de transport à eux. Ce qui est encore le cas aujourd’hui.

Au début, j’étais seul. Je pouvais être sur la route pour visiter des clients potentiels, ensuite arriver à ma voiture et recevoir sur mon téléphone une expédition à dédouaner, arrêter dans un Café Dépôt ou un Presse Café, préparer l’expédition et retourner au bureau ensuite. C’est comme cela que W2C a débuté.

Comment as-tu réussi à t’entourer d’une équipe solide?

Quand tu es un courtier en douane d’une personne, les gens ne font pas la queue pour venir poser leur candidature chez toi. Ma première employée, Charmaine, était une dame qui avait travaillé pour un courtier en douane qui venait de faire faillite. Elle avait de la difficulté à retrouver un emploi et moi, j’avais beaucoup de mal à embaucher. C’était un mariage de raison entre Charmaine et moi! Un peu après, Alice nous contactait pour un stage, mais Charmaine et moi étions trop occupés pour nous occuper d’elle. Nous n’avions pas les temps de nous occuper d’une stagiaire. Par contre, Alice n’a jamais abandonné et nous avons fini par la recruter. Ce qui est le plus significatif dans tout cela, c’est que Charmaine et Alice sont toujours dans l’équipe, après toutes ces années.

Peu à peu, la compagnie a grandi et j’ai appris à gérer une équipe de plusieurs personnes tout en définissant mon style de gestion. Je fais beaucoup « d’évangélisation » d’équipe. J’essaie d’expliquer à mon équipe pourquoi on fait les choses et où on s’en va comme entreprise. J’essaie de donner, chaque jour, malgré les obstacles, une vision claire à l’équipe qui m’entoure en étant le plus transparent possible envers elle.

Après toutes ces années, que peux-tu dire du chemin que W2C a accompli?

Chaque jour, au travail, je constate à quel point la compagnie a fait du chemin depuis 2005 et je suis fier de voir que nous ne nous sommes pas éloignés de ce qui était important pour moi quand j’ai fondé W2C. Nous traitons aujourd’hui des milliers de transactions par mois, mais malgré le volume, nous nous assurons qu’un contrôle de qualité soit effectué par un expert en douane qui valide manuellement les valeurs des marchandises et les déclarations de douane avant d’envoyer une facture à nos clients.

J’espère que le dévouement et l’implication de notre équipe transparaissent dans le service à la clientèle que nous offrons. Considérant la difficulté des ressources humaines à embaucher, je suis chanceux de pouvoir compter sur une équipe stable qui est là depuis longtemps.

Quel conseil donnerais-tu à ceux et celles qui partent en affaires?

Le conseil que je donnerais à ceux et celles qui partent en affaires serait qu’il ne faut pas lâcher même si cela risque d’être plus long et plus difficile qu’on le pense. Le parcours de W2C n’est pas parfait, mais quand je regarde en arrière et vois tout le chemin accompli depuis 2005, je me dis que les efforts et les obstacles à surmonter en ont valu la peine.


Veuillez prendre note que toutes les informations contenues dans ce blogue sont sujettes à changement. Les articles de ce blogue sont écrits dans une visée informative. Ils comportent des informations générales. Nous demeurons à la disposition de notre clientèle pour plus de précisions sur les sujets abordés dans ce blogue.

partager cet article


À propos de l'auteur
Tatiana Sanchez est passionnée de communication sous tous ses aspects. Elle possède de fortes habiletés en rédaction et en gestion de communauté. Sa créativité et son aisance à vulgariser le langage du milieu douanier font d’elle un atout important pour l’équipe de W2C.