Import storage charges

Frais d’entreposage, de surestaries et de détention : quelles sont les différences?

Si vous êtes un particulier ou une entreprise qui fait de l’importation par voie maritime, vous avez sûrement déjà entendu les termes frais d’entreposage (« storage charges » en anglais), frais de surestaries (« demurrage charges » en anglais) et frais de détention (« detention charges » en anglais). Ceux-ci peuvent semer la confusion auprès de plusieurs personnes et il peut être difficile d’en comprendre les différences. Ne vous questionnez plus! Dans les prochaines lignes, nous clarifierons tous ces termes.

Quelles sont les différences entre les frais d’entreposage, de surestaries et de détention?

Les frais d’entreposage sont des frais que le terminal (le port) vous impose pour entreposer votre marchandise dans ses installations ou dans un entrepôt, si vous récupérez votre marchandise après le délai prescrit par celui-ci. En général, le terminal donne un certain nombre de jours (incluant la fin de semaine) pour que l’importateur récupère sa marchandise sans frais. Si cette période est dépassée, il vous facture des frais d’entreposage. Parfois, le transitaire ou le courtier en douane peut régler ces frais pour vous, mais vous les facturera par la suite.

Les frais de surestaries sont des frais que la ligne maritime vous impose pour ne pas avoir sorti son conteneur rempli de votre marchandise des installations ou des entrepôts du terminal dans les délais prescrits par celui-ci. Si vous faites affaire avec un courtier en douane ou un transitaire, il peut régler ces frais pour vous, mais vous les facturera par la suite.

Les frais de détention sont des frais que la ligne maritime vous impose si vous ne lui retournez pas le conteneur vide dans les délais prescrits. Ainsi, si vous sortez votre marchandise du terminal dans les délais prescrits par celui-ci, mais que vous videz le conteneur en retard, vous pourriez payer les frais de détention à la ligne maritime. Encore une fois, si vous faites affaire avec un courtier en douane ou un transitaire, il peut payer ces frais pour vous, mais vous les facturera par la suite.

N.B. Plusieurs lignes maritimes combinent les jours avant que les frais de surestaries et de détentions débutent. Par exemple, une ligne maritime peut fournir cinq jours pour que le conteneur soit déchargé et retourné au bon endroit au terminal avant que les frais de surestaries et de détentions débutent. Donc, si vous récupérez votre conteneur la cinquième journée au terminal pour éviter les frais de surestaries, il faut que vous le retourniez vide la même journée. Si vous le retournez le lendemain, une journée de frais de détention vous sera facturée.    

Comment éviter ces frais?

Les frais d’entreposage, de surestaries et de détention peuvent rapidement faire monter les coûts de l’importation de vos marchandises; il est donc essentiel de bien suivre l’arrivée de celles-ci. Voici quelques conseils : 

  • Assurez-vous que votre courtier en douane soit avisé que votre conteneur ou vos marchandises arrivent bientôt.
  • Vérifiez que votre transporteur est avisé que votre conteneur ou vos marchandises arrivent bientôt afin de vous assurer que votre marchandise sera ramassée pendant la période d’entreposage sans frais offerte par le terminal.
  • Si possible, faites acheminer le plus tôt possible tous les renseignements relatifs à vos marchandises à votre courtier en douane ou votre transitaire.
  • Dès que vous recevez vos marchandises, videz le conteneur le plus rapidement possible et retournez le conteneur vide au bon endroit. Sinon, la ligne maritime considère que le conteneur est toujours en votre possession et les frais de détentions seront accumulés jusqu’à ce que vous demandiez à votre transporteur de récupérer le conteneur vide et de le retourner à la place indiquée par la ligne maritime.     

Communiquez avec nos spécialistes

Pour toute demande de renseignements supplémentaires, notre service de consultation demeure à votre disposition à l’adresse consultations@w2c.ca ou par téléphone au 514 368-2637, option 2.


Veuillez prendre note que toutes les informations contenues dans ce blogue sont sujettes à changement. Les articles de ce blogue sont écrits dans une visée informative. Ils comportent des informations générales. Nous demeurons à la disposition de notre clientèle pour plus de précisions sur les sujets abordés dans ce blogue.

partager cet article


À propos de l'auteur
Steve Langlois est un courtier en douane agréé, actif dans le secteur du courtage en douane depuis 1993. En 2005, Steve devient le président-fondateur de W2C, une entreprise de courtage en douane et de conformité réglementaire établie à Montréal.